Saturday, March 10, 2018

Maruja Torres


Maruja Torres

  María Dolores Torres Manzanera (Barcelone, 16 mars 1943), plus connue sous le nom de Maruja Torres, est une journaliste et écrivaine espagnole (ancienne collaboratrice de la section d'opinion du journal El País), lauréate des prix Planeta et Nadal. Elle  a été correspondante de guerre au Liban, au Panama et en Israël et a couvert de nombreux grands événements de l'histoire contemporaine. Elle réside à Barcelone (Espagne). Depuis le 25 octobre 2013, elle écrit sa rubrique d’opinion dans   el diario.es.

Elle a commencé dans le  journalisme à l'âge de 21 ans (1964), travaillant comme secrétaire de rédaction à La Prensa, bien qu'elle n'ait aucune formation académique dans ce domaine ou même un certificat d'études primaires, grâce à la recommandation de l'écrivaine Carmen Kurtz. En 1981, elle a quitté Barcelone, où elle  avait acquis une renommée de journaliste rose ou frivole, pour repartir de zéro à Madrid. De 1982 à 1984, elle a collaboré  avec le journal  El País et a travaillé pour TVE; comme dans  le passé pour Fotogramas,  elle a interviewé des personnalités notables pour El País. Elle  a quitté El País pour travailler dans Diario 16, dont la rubrique  quotidienne était l'une des plus lues dans la presse à l'époque. Un certain nombre de ses œuvres les plus mémorables de cette période étaient sur  le journalisme d'investigation, comme le fait de s’infiltrer dans l’ethnie   gitane ou dans  Légion, en 1986. Elle  a vécu le meurtre du photographe Juantxu Rodríguez par des coups de feu des troupes américaines tout en couvrant les informations de l'invasion 1989 du Panama pour El País.


Après la guerre entre le Hezbollah et Israël, qu'elle  a couvert depuis le Liban, elle  a décidé de s'installer à Beyrouth pendant un temps, et c'est là qu'elle  a écrit Esperadme en el cielo, vainqueur du prix  Nadal 2009. Elle  a reçu le Creu de Sant Jordi en 2004 et la Médaille d'or des Beaux-Arts en 2006.

  Grande activiste pour les droits de la femme, elle n'a jamais été intimidée lorsqu'il s'agit de parler clairement, combattante née qui se moque carrément de la correction politique.
                                                 Ainoa Álvarez

No comments:

Post a Comment